Family affair

Publié le par Saint Luc


«Nul être soucieux de son équilibre ne devrait dépasser un certain degré de lucidité et d'analyse.»

 

Cioran

 




Et il semble bien qu'il y a des minufles qui sont très très attentifs
si, si à leur santé mentale...
Et qui ne comprennent que trop bien quel risque insensé il y aurait  pour eux à se mettre à réfléchir.





Mais là où ça devient exceptionnel, c'est quand une famille entière est décimée par ce manque conséquent de matière grise de discernement et de réfléchissement réflexion.
Donc,
comme on dit dans les séries télévisées rappel des épisodes précédents faits :

- semaine 1, l'un des élèves les plus agaçant du collège, Hasdrubal, qui n'a toujours pas ses affaires de cours (en soi c'est déjà pas mal arrivé en fin de troisième trimestre !), se met en tête de ne pas simplement refuser de travailler, mais de perturber le cours par ses bavardages et ses réflexions et si encore elles étaient intelligentes et à propos sur tout ce qui se dit dans la classe, y compris de la part de votre serviteur qui pour le coup est forcément intelligent et provoque donc mon courroux. Or, après quelques remarques Hasdrubal ne s'étant toujours pas calmé et refusant de retourner au silence et à son travail, est expédié chez la CPE (Catapulteuse Professionnelle d'Elèves pour les intimes);

- semaine 2, en revenant de la pause-déjeuner je tombe nez-à-nez avec Hamilcar, le frère du précédent, prêt à faire la démonstration de ses talents pugilistiques contre l'un de ses camarades. Et ce n'est qu'après avoir du intervenir physiquement que les deux adolescents ont consenti à se séparer, n'en augmentant que d'autant mes vertes réprimandes, et les faisant donc atterrir dans le bureau de la CPE;

- semaine 2 bis, nouvelle séance avec la classe d'Hasdrubal, qui après avoir assisté aux premiers cours s'était absenté pour motif connu de lui seul, et qui fera à nouveau acte de présence en fin de journée au collège : signalement auprès de la vie scolaire;

- semaine 3, le retour de la vengeance d'Hasdrubal, toujours pas plus disposé que lors de notre précédente rencontre à travailler ou à cesser de bavarder, et donc nouveau flot d'avertissements de ma part, bien que dirigés intentionnellement contre TOUS les moulins à paroles et en termes bien choisis, décidé que j'étais à ne pas m'engager dans une nouvelle escalade verbale. C'était sans compter avec la suceptibilité et la paranoïa d'Hasdrubal, qui a vu là une nouvelle occasion de se poser en victime et, puisqu'affinité il y avait, de m'invectiver à nouveau, d'où une expédition derechef dans un lieu où il a mainenant ses petites habitudes...



Donc voilà, après lecture de mes différents rapports et consultation des dossiers, les deux frères sont réexpédiés dans leur foyer et ce jusqu'à une date indéterminée.

Comme quoi, parfois, la foudre frappe deux fois au même endroit, ou peu s'en faut.


Publié dans Brèves de cours

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

galoune 02/06/2009 17:59

J'espère bien que la foudre NE frappe PAS deux fois au même endroit!!!
C'est ma maxime à rassurer ma vie, souvent!
Une question, tu étais calme ou dissipé en tant qu'élève???

Saint Luc 03/06/2009 15:11


J'avais dit PRESQUE au même endroit, il faut être un peu plus attentive, Mlle Galoune !!!

Alors, pour ce qui est de moi en tant qu'élève, ça va être un poil longuet, mais pour résumer :

- pour ce qui est des résultats, c'était pas trop mal, mais sans être impressionnant non plus,plutôt dans le genre "peut mieux faire" et "en-dessous de ses capacités", mais je dois bien dire que je
ne forçais pas trop, en ayant en plus vraiment à coeur de ne pas passer pour l'intello de service, d'autant que j'ai découvert assez vite qu'il y avait un truc génial, qui s'appellait les filles
!!!

- pour ce qui est du comportement, ce n'était pas franchement le même jambon, puisque ça variait de "élève intéressé et attentif" à "comportement inadmissible", avec une propension nette pour
l'ennui, le bavardage, voire l'insolence caractérisée et régulière... (j'ai toujours trouvé drôle de répondre aux professeurs, histoire de voir qui avait le plus de suite dans les idées et la
langue la mieux pendue !!!) Autrement dit pas un très bon exemple pour les piti nenfants...


galoune 01/06/2009 19:25

Après l'anglais le latin, là je ne risque pas de suivre!!!!!
Comme métier? Je fais guêpe: celle qui pique, qui torche, qui panse et qui pense, mais pense pas trop pour obéir au dieu Médecin...
Arf, arf, arf!
Et franchement, je ne regrette rien sauf d'avoir fait des enfants!
Ou d'avoir fait ce métier avec le projet d'avoir des enfants...
Euh, en fait je sais plus, j'étais surtout mal lunée...
Si elle lit, tu n'as qu'à écrire, à elle le choix de passer ou non, et c'est pour elle un cadeau et une liberté!!!
Bonne soirée

ghengisK 31/05/2009 16:09

Attention à ce que les parents ne disent pas que c'est une vendetta personnelle contre leur famille, méchant Scipion !
:p

Saint Luc 01/06/2009 11:19


Effectivement !!! "cum dixicet Cato senes..."