Post hoc, propter hoc...

Publié le par Saint Luc


Francis Bacon a écrit que "la vengeance est une justice sauvage", ce qui n'est pas tout à fait faux.

Et puisque mes charmantes petites têtes blondes ont décidé (quelle imagination débordante...) de m'appeler désormais Dr House, il n'y a vraiment pas de raison que je sois en reste...







Vengeance,  donc.




C'est donc depuis peu un festival de mises en boite, de réparties cinglantes et de sarcasmes en tout genre. Et pour faire bonne mesure, puisqu'ils semblent avoir oublié jusqu'à mon nom, je fais de même et les appelle donc, en toute logique, par des numéros !





A ce propos on constatera l'abondance dans les classes :

- du Numéro 26, l'arnaqueur sans diplome, et sans chance d'en obtenir un, sympathique au demeurant, qui se fait surprendre à piquer un roupillon...

- des Numéros 15a et 15b, les jumelles blondinettes qui partagent un cerveau pour deux et plus que bavardes, à la logique très... disons, particulière.

- du Numéro 6, la tête brulée pétrie de bonnes intentions au départ, mais qui provoque immanquablement des catastrophes en série...

- du Numéro 2, qui brille par son absence de personnalité, et fait toujours ce qu'on lui dit sans jamais se poser de questions, inodore et sans saveur...

- du Numéro 37, prêt à toutes les tricheries et dont la devise pourrait consister en un justification de tous ses actes par les résultats qu'il souhaite obtenir...

- du Numéro 39, bien plus intéressé par la gent féminine que par la poursuite de ses activités d'origine...

- du Numéro 10, bon élève, appliqué, avec des résultats plutôt bons, mais définitivement trop scolaire...


- du Numéro 13, qui se la joue "je suis un mystère", vous ne pouvez pas me comprendre, personne ne le peut d'ailleurs...





Et à ce point , je ne peux que me réjouir et me féliciter de l'absence, contrairement à l'année précédente, du Numéro 24, dite aussi "l'abominable garce"...






Nous verrons bien jusqu'à quand les élèves peuvent supporter ce petit jeu, à moins bien sûr que ce ne soit moi qui me lasse...


Publié dans Brèves de cours

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Amelie 27/04/2009 21:32

Cet article m'a bien fait rire, et j'aurais tellement aimé avoir un prof qui balance des vannes, pour pouvoir lui faire des réparties bien cinglantes... Enfin tant pis ! (-:
Sinon je voulais te dire que j'ai consulté ton profil quand tu as laissé un commentaire sur mon blog, et le lien vers ton site ne fonctionne pas (il renvoie vers un article qui apparemment n'existe plus).
Bonne continuation et à bientôt sur le net !

Saint Luc 28/04/2009 13:04


Eh bien, pour tout te dire, avec moi tu aurais été servie... surtout en ce moment !!!
Et je tolère assez bien que l'on me réponde, tant que cela reste sur le ton de l'humour et bon enfant, je pense d'ailleurs que c'est pour ça que mes charmantes petites têtes blondes acceptent et
tolèrent si bien mes mises en boites et autres sarcasmes...

Au fond ils savent très bien que c'est un jeu, et que c'est pas parce que je leur dis que leur cerveau à la même vitesse de fonctionnement que celui d'une méduse hémiplègique, qu'ils me croient et
pensent que je le pense réellement !!! Ou tout du moins je l'espère, et je le suppose vraiment...

Et merci pour l'info, j'ai essayé de réparer ce lien, qui m'avait déjà posé problème juste après sa création, et de bricoler un truc qui marche enfin correctement. A bientôt chez toi...


Titony 07/04/2009 22:42

Le mystère de numéro 13 est moins mystérieux depuis quelques épisodes...

Saint Luc 10/04/2009 22:04


Déjà que je la trouvais finalement pas si intéressante que ça, mais maintenant je la trouve en fin de compte plutôt insipide...
A tout prendre, je préfère largement l'Abominable Garce !


Maman au secours 02/04/2009 15:30

MDR. Ils ne vont pas aimer ça, mais c'est bien fait ;-D!

Saint Luc 10/04/2009 22:03


Et bien, aussi incroyable que cela puisse paraître, ils semblent y avoir pris goût !!!!


GhengisK 21/03/2009 13:36

Je me mets à imaginer si ma prof de technologie de 3eme aurait joué le même jeu...on l'appelait Dark Vador.

Saint Luc 10/04/2009 21:50


Certes...

Mais comme on a plus le droit de découper les bambins en fines tranches à l'aide de nos sabres laser, tu ne craignais pas grand chose...