Le pourquoi du comment ?

Publié le par Saint Luc



Allan Pease a écrit "En période de stress, les femmes parlent sans réfléchir. Les hommes, eux, agissent sans réfléchir.


Les choses sont ainsi faites que parfois l'on ne s'aperçoit de certaines évidences que lorsqu'elles sont mises en lumière par des circonstances particulières qui nous les font voir sous un jour nouveau.

Et si je dis ça, ce n'est pas par goût de la polémique oui, je sais que vous savez et que je sais aussi que souvent ou, mais pas là, je vous jure ou pour rajouter à la liste infinie déjà longue des différences hommes/femmes bien que ce soit très tentant, à vrai dire.



Non, non.



C'est qu'un commentaire que l'on m'a fait m'a interpellé. Comme de juste, bien évidemment j'ai bien plus de questions que vraiment de réponses puisque comme le faisait remarquer perfidement un étudiant "si on fait le tour de la question, on revient au point de départ, non ? Donc ça ne mène nulle part..."

Brèfle. On me disait donc "un blog de GARCON, ça change !" et "le ton est différent, et [...] c'est le point de vue de l'autre côté [...] c'est autre chose."
Je me suis donc posé des questions là-dessus, sur ce que ça pouvait signifier, et surtout sur les raisons d'un tel état de fait.
C'est une chose que j'avais déjà vu quand j'avais commencé ce blog et tâché de mettre des liens vers des sîtes ou des blogs que j'aimais particulièrement ou que je suivais régulièrement : il y a peu de blog tenus par des hommes en fin de compte.


Il y a sans doute des milliards de raisons, mais j'en vois certaines, au moins deux principales, qui me sautent littéralement au visage :


- D'abord, un homme c'est pas VRAIMENT fait pour communiquer, il n'y a qu'à voir les difficultés qu'il peut éprouver à dire ce qu'il ressent. Ce n'est pas qu'il ne ressent rien ah ben non, ce serait trop facile mais que l'analyser lui semble passablement compliqué et encore plus de le mettre en mots, sans compter que l'expérience lui a aussi prouvé appris que ce n'était jamais pas toujours une bonne idée.
Un exemple comme ça pour appuyer mes dires, l'idée que se fait un homme du téléphone n'a strictement rien à voir avec celle que s'en font les femmes.
Autant que je sache, pour une femme c'est un moyen de communication, quelque chose dont on se sert pour avoir un dialogue, entrer en relation et nouer des relations, parler de tout et de rien, rester en contact, épancher éventuellement ses états d'âme, bref communiquer et échanger des émotions.
Pas pour un homme. Rien à voir. Pour lui, un téléphone c'est un outil, ça sert à donner des renseignements,
être joignable facilement, fixer des lieux et des dates, mettre des choses au point, prendre connaissance de quelque chose, énoncer des faits, se tenir au courant, bref à être utile et informatif.
C'est sans doute pour ça que parler de ce que l'on voit au jour le jour, de ce qui nous entoure, des petits malheurs du quotidien autant que des énormes soucis du monde, de l'effet et de l'impression que cela nous fait n'est pas des plus évidents pour un homme, qui est plutôt sur le mode informatif que sur celui du partage. Au lieu de donner son sentiment, ses impressions, il cherche, veut trouver et donner des faits.

- Ensuite, passer du coq à l'âne et discuter le bout de gras ou tailler la bavette suivant la métaphore bouchère/charcutière que l'on préfère en passant d'un sujet à l'autre du plus futile léger au plus surchiantissime sérieux demande une agilité mentale qui n'est pas le fort de la gent masculine. Là où les femmes sont habituées à être multicartes et à jongler entre différentes casquettes, un homme trouvera toujours plus efficace commode de faire les choses les unes après les autres soit-disant d'après les femmes, bande de scélérates pour les faire correctement et du mieux possible : il n'y a qu'un pas à franchir pour dire que les femmes sont généralistes alors que les hommes spécialisés.
Or, par sa forme de joyeux fourre-tout un peu foutraque les blogs sont plus adaptés au mélange des genres (bonjour BBK.mel...), au zig zag des pensées (bonjour io penso...), et aux péripéties existentielles (bonjour Douce Exigence...) bon j'arrète là, parce que sinon je pourrais continuer longtemps, bref avec des vrais morceaux de fille dedans (bonjour Pam...) comment ça vous m'aviez cru, vous êtes vraiment trop credules en fait !. Enfin, disons les blogs sur la vie au quotidien et les blogs d'humeur, parce qu'en matière de blogs thématiques les choses sont un peu différentes, et la proportion d'homme devant le clavier frise parfois la majorité absolue (la triade magique voitures-sport-politique bon en même temps on s'en serait pas douté, tiens).




Moralité de tout cela, la forme induit les auteur(e)s (je sais, normalement ça se féminise comme mot, mais j'ai du mal : Dieu que c'est laid !) et les centres d'intérêts tout autant à ce qu'il me semble, ce qui expliquerait l'ultra féminisation de la blogosphère mes très chères lectrices - et peut être lecteurs - arrivés jusqu'ici , non ?

Ceci dit, vous n'êtes peut être pas d'accord avec mes subtiles et fines déductions et mes prémisses stéréotypées spontanées...



Et c'est vrai, qu'on a pas avancé d'un iota pour ce qui est du ton !!! (on va dire que ce sera pour la prochaine fois...)



Publié dans Clin d'oeil

Commenter cet article

Tiphaine 09/09/2009 06:11

Suis venue ici grâce à Virgibri, j'ai bien fait ! J'adore cet article, je le trouve bien vu, et je me suis régalée des commentaires ! Franchement, je n'aurais jamais pensé qu'un homme pouvait considérer ainsi le téléphone et je me flatte pourtant d'en connaître un certain nombre! - d'hommes, pas de téléphones, pffff...

Saint Luc 10/09/2009 22:23


Merci pour le compliment, et bienvenue à toi !

Et oui, la relation d'un homme au téléphone n'a pas grand chose à voir avec celle d'une femme... D'aillleurs, la plupart du temps il considère que c'est un moyen de faire en sorte de se voir, et
que si l'on s'est vu, le coup de fil ne s'impose donc pas parce que ça lui paraitra toujours moins bien, quelque chose de moins satisfaisant, alors autant ne pas le faire pour ne pas ternir ce qui
s'est passé.

Et je ne te crois pas beaucoup : une femme qui dit qu'elle n'a pas connu beaucoup de téléphones ! Je ne sais pas, mais moi ça me parait moyennement crédible !!!  ;)))


iopenso 24/08/2009 22:46

Je suis d'accord avec l'analyse parce qu'au fond c'est vrai et je me reconnais en tout cas dans cette tendance au "free style" bloguesque et téléphonique à laquelle tu fais référence. Et je suis assez d'accord quand tu reconnais qu'un homme a souvent bien du mal à expliquer ce qu'il ressent.
On est peut-être dans les poncifs bien établis mais les poncifs ne sont pas forcément toujours à montrer du doigt.

Saint Luc 25/08/2009 11:23


Comme on dit "comment un lieu commun en devient un ? parce qu'il y a une part de vérité..."
Mais c'est vrai que ça ne reste que des généralités, il ne faut pas non plus en tirer des conclusions universelles et définitives en se disant que ça ne marche que et uniquement comme ça et qu'il
n'y a jamais d'exceptions à la règle, ce serait un contresens...

Par contre, je pense que ce n'est pas tant qu'un homme a vraiment du mal à mettre des mots sur ce qu'il ressent (bien que tout de même un petit peu) qu'il n'en ressent pas toujours le besoin, ni
n'en voit réellement l'utilité : il le fera s'il pense que ça peut servir à quelque chose et que ça a un sens, autrement non !

Je dirai même que c'est là que tout se joue, un homme se posera presque toujours la question de "à quoi ça sert ?", et s'il n'y trouve pas de réponse, selon lui, autant arrêter tout de suite de
ruminer et d'essayer d'analyser vu qu'en plus il ne lui semble pas particulièrement être doué pour ça...

Quand à ce qui est du "free style bloguesque" dont tu parles, c'est très juste comme façon de dire les choses et je trouve que c'est justement ce qui fait l'intérêt d'un bon paquet de ce qui se
trouve sur le net, ça préserve l'effet de surprise, ça évite la répétition et surtout l'ennui !


iopenso 24/08/2009 20:22

Quelle analyse! Mais c'est on ne peut plus vrai!

Saint Luc 24/08/2009 22:40


Bienvenue à toi, et je pense que oui, même si Amélie n'a toujours pas l'air convaincue...


Pam 23/08/2009 09:42

Tu m'en bouches un coin, là. Des vrais morceaux de mecs!

Saint Luc 23/08/2009 16:48


OUAIS !!!!

Et puis merci pour ce compliment, vu ce que ça veut dire, ça me touche vraiment.

Et ça va même peut-être te permettre de continuer ton petit manuel de compréhension homme/femme (qui m'avait fait mourir de rire au passage...), dont j'ai pas vu de nouveauté depuis un petit
moment...


galoune 21/08/2009 23:08

C'est quoi est-ce les noodles???

Saint Luc 22/08/2009 00:34


Ce sont les pates asiatiques, soit les Ramen, Chanpon, Somen et Yakisoba (ou Soba) pour les japonaises, Lamian pour les chinoises, et Pho pour les vietnamiennes, qui se préparent principalement en
soupe ou sautées avec des légumes.
On en vend d'ailleurs des toutes prêtes en sachet, et qui sont pas mauvaises en règle générale et surtout très faciles à préparer...