Mêmes causes, mêmes effets

Publié le par Saint Luc


Igor Stravinsky a écrit que "il ne suffisait pas d'entendre la musique, mais qu'il fallait encore la voir..."


C'était il y a un peu plus d'un an maintenant, mais j'étais tombé là-dessus par hasard (enfin, pas tout à fait par hasard, non, non, c'est pas de la mauvaise foi, vous allez voir mais je ne m'attendais pas du tout à ce sur quoi j'allais tomber, alors du coup c'est tout comme...) :





Bien sûr ce n'était pas du tout les mêmes images, vous vous en doutez bien mais depuis ce jour, il m'est impossible d'entendre cette chanson sans repenser à ce que j'ai vu et compris ce jour là et qui ne m'avait jusqu'alors qu'à peine effleuré. Et je crois bien que cela m'arrachera à chaque fois les mêmes larmes et que j'y penserai toujours...




Publié dans Humeur

Commenter cet article

galoune 10/07/2009 22:39

Pas scotchée à tes mots!!!
Un p'tit tour de temps en temps, pour voir... que l'homme-pas-cool à "enfin" compris qu'il ne comprenait pas (à l'époque)...
Parce que m'enfin, t'as l'air d'être un chouette gars, après, avec un peu de temps et de recul, un chouette gars peut devenir l'homme idéal...
Et on peut poser son chapeau près du chapeau de l'homme idéal après et après encore, après et ben on est heureux, comme dans un film américain!!!
Il s'agit de rattrappage, pas de pressions...
Bon ouick à toi et MERCIIIIIIIIIIIII pour ton com!
PS: il s'agit de Villeurbanne (69) pur années 50 dans un pays communiste de l'Est ou bien presque...

Saint Luc 11/07/2009 00:08


...


Merci en tout cas, c'est super gentil...


galoune 09/07/2009 19:19

Si, c'est vachement plus clair et j'espère qu'elle lira ton complément d'information!!!
Je croise les doigts même!!!
Bonne soirée

Saint Luc 10/07/2009 20:30


Ahhhh

Bon, ben je te laisse seule responsable de tes appréciations...

Parce que moi, je ne suis pas du tout aussi sûr que ce soit une si bonne chose.

Comprends-moi bien, si je l'ai écrit c'est que je le pense, mais je me dis qu'entre ce que je peux écrire et ce que l'on peut en comprendre, surtout dans ce cas là, il y a une marge assez
importante...
Moi je n'ai pas envie de pression, ou de mettre la pression sur qui que ce soit, ce n'est pas du tout du tout mon but.
C'est un souvenir d'une autre époque de ma vie, qui m'est revenu comme ça, par hasard, et qui m'a pris assez au dépourvu je dois bien l'avouer et ça m'a fait prendre conscience que la cicatrice
était bel et bien là.
Je crois que l'on met déjà bien assez la pression ou l'on se met déjà bien assez la pression comme ça, sans le vouloir, sans faire attention au détour d'une phrase, pour ne pas en rajouter en
plus...
Au contraire j'ai envie de liberté, de me sentir bien, vivant, ouvert encore aux autres et à ce que la vie peut m'offrir, être disponible capable de me laisser aller, de m'extasier encore et de
m'abandonner quand j'en ai envie, de profiter des choses et de chaque instant, pleinement et sans retenue, et c'est ce que je lui souhaite aussi d'ailleurs. Donc rien à voir avec mettre la
pression, sur moi-même ou quelqu'un d'autre.

Et pour être tout à fait honnête, si je sais qu'Elle m'a lu, je ne suis plus du tout sûr que ce soit encore le cas, et en fait je n'écris pas dans l'idée de lui passer des messages, sinon je serais
bien puéril.

Et bien trop suffisant de m'imaginer qu'Elle reste scotchée à mes mots...


galoune 08/07/2009 23:50

Je suis pas blonde et je trouve cela bien obsur...
Est-ce un message qui est adressé à celle qui te manque?
Est-ce parce que je ne suis pas parfaitement (pas du tout) bilingue...
Mais j'ai po compris...
J'ai pourtant écouté mon coeur, regardé la musique, je me suis concentrée, très fort...
Mais je manque d'instruction moué...
Bonne soirée, et explique à ma tête blonde si tu veux, si tu peux...

Saint Luc 09/07/2009 10:13


Pour être tout à fait honnête, je n'ai pas réfléchi en publiant ce post, je ne sais donc pas vraiment à qui je m'adressais... Peut-être à Elle, effectivement ou peut-être tout simplement à
moi-même.
Et pour éclairer ta lanterne (mais non, tu n'es pas blonde, c'est moi qui suis toujours cryptique !), je suis tombé sur un film monté par des amateurs qui avait donc cette bande son en farfouillant
dans mon ordinateur après son départ. Je ne rentrerai pas dans le détails de ce que ce film montrait, ça n'a pas réellement sa place ici, mais c'était on ne peut plus poignant et on ne peux plus en
rapport avec notre situation de l'époque.
C'est donc quelque chose qu'Elle a vu et dont je ne doute pas une seconde que cela lui ai aussi arraché des larmes. Mais pour ce qui me concerne ces images m'ont fait prendre conscience des
épreuves qu'Elle a du traverser et de la frustration qui devait être la sienne et tout particulièrement en raison du fait que je devais avoir l'air de ne rien comprendre de ce qu'Elle vivait (ce
qui n'était pas tout à fait faux au demeurant, maintenant que j'y repense...) et de ce qu'Elle pouvait bien ressentir.
Au bout du compte, maintenant, dès que j'entends cette chanson je ne peux m'empêcher de repenser immédiatement à ces images et aux circonstances dans lesquelles je les ai vues, et ça je ne
l'oublierai jamais quoi qu'il arrive puisque ça été un sacré choc de m'apercevoir à quel point j'avais été aveuglé et c'est devenu une partie de moi aujourd'hui comme une blessure que l'on se fait
par inattention qui a laissé une cicatrice sur mon coeur, c'est cela que je voulais dire, mais je ne suis pas très sûr d'être tellement plus clair !