De l'art difficile du résumé...

Publié le par Saint Luc


Paul Valéry a écrit que "rien de beau ne peut se résumer", et c'est pourtant le pari que se lancent régulièrement certains auteurs.

Et au milieu des années 80, trois acteurs américains, Adam Long, Daniel Singer et Jess Winfield, réunis au sein de la Reduce Shakespeare Company (un pied de nez à la très réputée Royal Shakespeare Company) ont écrit un spectacle Monty-Pythonnesque digne de l'époque de l'épique Life of Brian afin de résumer et jouer toutes les pièces du dramaturge anglais en respectant au pied de la lettre l'unité de lieu, de temps et d'action : Tout Shakespeare pour les nuls (et cela bien avant l'avalanche de livres portant ce titre !).


Une pièce reprise
il y a quelques années déjà par Jean-Michel Anctil, Simon Boudreault et Éloi Cousineau sous la direction de Jean-Guy Legault :



durant quelques 90 minutes, les trois protagonistes de cette épopée burlesque s'escriment à "résumer", de manière bien peu orthodoxe l'intrigue des 37 pièces attribuées à l'auteur élisabéthain.



Tout y est convié, des comédies aux tragédies, en passant par les drames historiques, dans un enchaînement de numéros parodiques et contrastés, aidés d'astucieux costumes et accessoires pour produire un dispositif aux mécanismes implacables.

Une idée reprise ensuite par Gilles Cailleau et son adaptation en one-man show dans Tout Shakespeare en trois heures ou le tour complet du coeur.



Une fabuleuse traversée où chaque pièce a son traitement, toujours inventif, parfois drôle (en traitant simultanément les 3 comédies du dramaturge) ou émouvant, voire franchement horrifique (en soulèvant des ah ! d’horreur), parfois avec l'aide du public par exemple à la mort de Roméo quand Juliette se réveille et le croit mort, se tuant sur son cadavre, Roméo étant joué par un spectateur, le tout dans un style plus poètique et intimiste.


Et dans un autre genre, Barry Purves c'est attaqué au même défi, mais cette fois en animation, avec Next !
comment Will, un acteur fauché qui ressemble étrangement à William Shakespeare, passe une audition à l’aide de poupées à taille humaine seul sur une scène vide, devant Peter, un producteur débordé, qui lève à peine le nez de ses papiers pour regarder la prestation du comédien, et ressemblant lui aussi à quelqu'un de connu, le metteur en scène Peter Hall.



Le tout sur un ton enlevé avec une exigence particulière en terme de références culturelles, faisant appel à un auteur certes connu de tous, mais avec un angle assez poussé pour faire un clin d'oeil aux seuls spécialistes.
Et pourtant Will fait un véritable show à lui tout seul, en mimant tout William Shakespeare :




Publié dans Clin d'oeil

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

GhengisK 05/01/2009 11:54

La vidéo est superbe, cela doit être intéressant à voir ces pièces-résumé de Shakespeare. Après tout, ses tragédies ont les mêmes thèmes...

Pam 29/12/2008 21:23

wooh jviens de regarder la vidéo.. C't'un truc de OUF ! chapeau les zartistes.

Titony 29/12/2008 19:17

comme quoi, il y a vraiment de grands malades... Tout le Will en 3h... cela excite ma curiosité :p

Saint Luc 29/12/2008 19:37


Et en plus ils n'en ont pas que l'air... mais aussi la mélodie !