Les bonnes résolutions

Publié le par Saint Luc


Woody Allen a dit "L'avenir contient de grandes occasions. Il révèle aussi des pièges. Le problème sera d'éviter les pièges, de saisir les occasions et de rentrer chez soi pour six heures..."


Puisque c'est la période propice, et que voilà DONC l'article n°13, et pour augmenter le suspense de façon INSOUTENABLE, rien que pour te faire saliver cher lecteur...




--- roulement de tambour ---




en avant-première mondiale


j'en étais où déjà,
P'tain chéplu. AH OUI - cher lecteur donc - voici que voilà la liste des 13 articles à paraître dans ces lignes, et pas forcément dans l'ordre,
un jour ou l'autre :




1. De la créativité. Ou comment une idée vient à l'esprit, et ce qu'il convient de faire pour l'exploiter, en faire quelque chose d'artistiquement ou d'esthétiquement valable et crédible,ou plutôt comment ne pas la laisser s'échapper ou devenir un truc ballot et sans grand intérêt. Et même si je ne sais pas trop comment je vais pouvoir m'y prendre tant le sujet est vaste et plein d'écueils en tout genre, il y a là matière à écrire et écrire encore.


2. Des chemins qui ne mènent pas à Rome. C'est-à-dire les requêtes et les phrases clefs pour le moins surprenantes et parfois assez incongrues qui font incroyablement parvenir les gens jusqu'à ici.


3. De la littérature. Et en particulier, en priorité, des livres que l'on aimerait, que l'on rêverait écrire, de ces idées qui germent et qui ne demandent qu'à se fabriquer un corps adéquat pour enfin s'exprimer librement, que ce soit après la lecture d'un livre particulièrement marquant ou que ce soit devant son absence assez remarquable, s'il est possible d'écrire encore quelque chose de neuf dans le domaine.


4. Du livre le plus chiant du monde. Parce que même pour un lecteur assidu, voire acharné, comme moi, il faut bien avouer que certains ouvrages tombent des mains, et de ce que cela implique comme révélations sur le territoire mystérieux, incertain et toujours à définir de ce qui se nomme le goût.


5. Du cheval de Troie. Parce que définitivement il n'y en a qu'un. Il y a parfois eu de bonnes idées, des ébauches, de bonnes approches, mais jamais rien d'aussi concluant, et pourtant d'aussi simple.


6. De la fée Clochette. Ou comment je suis tombé amoureux de cet être minuscule, attachant, versatile, amoureux de la futilité, pensif, bagarreur et têtu, mais tout simplement magique.


7. Des lois fondamentales de l'univers. Puisqu'il y en a. Pas de milliers, juste trois, mais ô combien importantes et indispensables à connaître pour évoluer convenablement dans ce monde et parmi le monde vu qu'elles sont absolument inattaquables et littéralement inaltérables.


8. D'Ulysse. Ou de lutter contre l'idée absurde et pourtant très répandue, commune même, ce qui ne devrait que l'en rendre plus suspecte, d'en faire le héros par excellence et le parangon de toutes les vertus, alors que c'était un bien piètre héros, un mauvais marin, et un mari pour le moins douteux, bref très loin de ce que l'on est en droit d'attendre d'un véritable héros, et de ce que la culture grecque a fait de mieux.


9. Des choses à ne jamais dire à un homme. Parce que parfois il semblerait qu'un guide des us et coutumes de ces brutes mal dégrossies qui composent bon gré mal gré la foule nombreuse et proportionnellement peu subtile des hommes, et destinée à l'usage de la gent féminine ne serait pas de trop pour éviter quelques catastrophes et autres boulettes intersidérales.


10. Des questions que l'on me pose le plus souvent. Et qui n'apparaissent pas toujours dans les commentaires, ce sera donc l'occasion d'y répondre pour tous, à tous et une fois pour toute, enfin à peu près.


11. Du photomontage. Et de la façon dont on doit s'y prendre pour réaliser des retouches et des montages un peu crédibles ou rendus volontairement évidents comme le nez au milieu de la figure sur des logiciels adaptés, à l'usage des débutants principalement, et qui ne souhaitent pas ingurgiter la documentation absconse et rédigée en caractères ridiculement petits ou au contraire risiblement trop gros des éditeurs des susdits programmes, et néanmoins les prendre en main rapidement sans trop de douleur.


12. D'Alice au pays des merveilles. Et de ses interprétations littéraires et artistiques nombreuses jusqu'à nos jours, et de la richesse des différents symboles, personnages et des mondes traversés et évoqués.


13. Du chiffre 13. Parce que j'ai un attachement particulier pour ce chiffre, qui ne me semble pas recéler la moindre malice, ou le moindre présage funeste, mais avoir une symbolique et une histoire riche.

 

Publié dans Humeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article